Les compétences d’un community manager

Le community manager est en général chargé de la communication externe d’une entreprise dans le domaine du web. Il s’agit d’un métier assez récent qui a profité du succès des réseaux sociaux pour s’imposer comme un élément essentiel d’une stratégie e-marketing. Qu’il soit en agence, en freelance ou intégré dans une entreprise, la tâche du community manager consiste à représenter virtuellement son entreprise, à fidéliser la clientèle et, éventuellement à acquérir de nouveaux clients. Les responsabilités du community manager varient selon l’entreprise pour laquelle il travaille. Néanmoins, il doit avoir certaines compétences pour remplir les différentes missions qui lui sont confiées.

Connaitre les réseaux sociaux

Le principal lieu d’action d’un community manager se trouve sur les réseaux sociaux. Ces derniers offrent des perspectives marketing incommensurables pour les entreprises. C’est l’endroit idéal pour acquérir de la notoriété. Le community manager doit donc maitriser le fonctionnement de ces différents réseaux sociaux. Que ce soit sur Facebook, Twitter, Instagram ou les réseaux sociaux professionnels tels que LinkedIn ou Viadeo, le CM doit connaitre les codes en vigueur pour représenter au mieux son employeur.

Être présent sur les réseaux sociaux est une chose, mais les utiliser à des buts marketing en est une autre. Aussi devra-t-il maitriser les applications, les API et autres fonctionnalités comme les outils publicitaires

Compréhension du mécanisme communautaire

Le community manager aura à gérer une communauté. Il faudra qu’il ait des connaissances dans le mécanisme de fonctionnement de ces dernières ce qui lui permettra d’interagir avec elle. Il aura aussi besoin de trouver des sujets pour animer le débat dans la communauté. L’aspect relationnel est très important dans ce domaine. Le community manager doit être assez proche de sa communauté tout en gardant une relation professionnelle avec cette dernière. Il faudra qu’il connaisse la limite à ne pas dépasser entre vie privée et professionnelle. Il ne doit pas non plus oublier qu’il représente une marque ou une société. Le CM doit pouvoir animer sa communauté, mais aussi savoir intervenir pour mettre certaines choses au clair et/ou jouer au pompier. Le côté service client est aussi un aspect qu’il doit maitriser.

Avoir une culture web

Les réseaux sociaux sont certes importants, mais le CM doit avoir une excellente culture web. Les blogs, les sites internet et les forums de discussion font aussi partie de son champ d’action. Le CM doit s’y connaitre en outils d’analyse et d’optimisation. Il doit aussi maitriser les codes de l’écriture web afin de produire des contenus de qualité.

Améliorer son e-réputation

Tout va très vite sur internet. Un buzz peut facilement faire le tour du monde en quelques minutes. Dans un monde où la concurrence est féroce et où les gens qui ont des intérêts opposés ne se privent pas de se donner des coups bas, l’image de marque d’une société peut très vite être salie à la moindre erreur. C’est la raison pour laquelle les grandes sociétés veillent à obtenir la meilleur e-réputation possible en accordant une attention toute particulière aux critiques portées à leur encontre. Pour ce faire, elles disposent d’outils servant à améliorer leur capital sympathie.

Améliorer son e-réputation : proposer des produits ou services de qualité

Une image de marque se construit. Elle se consolide avec des années de produits ou de services de qualité. Mais elle se maintient aussi, car, quel que soit le secteur d’activité d’une société ou d’une entreprise, il y aura toujours de la concurrence et des clients qui sont toujours soucieux d’utiliser le meilleur service possible. Donc la meilleure façon d’améliorer son e-réputation consiste à fournir à la clientèle des services ou des produits de qualité. Satisfaire un client n’est jamais facile. Aussi faut-il accorder de l’importance à ses critiques. Dans ce sens, il est important de mettre sur place un service après-vente de qualité, de façon à canaliser la frustration de certains. L’image de marque d’une société est souvent liée à sa performance. Donc une entreprise qui dispose d’un bon e-réputation est sans aucun doute une entreprise qui satisfait ses clients.

Améliorer son e-réputation : recourir au e-réputation management

Une société désireuse d’améliorer son e-réputation peut recourir au e-réputation management. Il s’agit de tout un outil réservé dans le seul but d’observer tout ce qui tourne autour de l’image de marque d’une société sur internet. L’e-réputation management dispose d’outils d’analyse qui permettent de sonder le niveau de satisfaction d’un produit ou d’un service par rapport à un public cible. Les différents résultats de cette analyse permettront à la société bénéficiaire de mieux adapter son produit ou son service par des campagnes web marketing et dans les pires des cas de disposer d’outils de contre-attaque pour essayer de limiter les dégâts. Il s’agit donc d’un outil :

– de veille qui scrute les différents avis,

– d’interprétation qui analyse les opinions,

– d’alerte qui permet à la marque de pouvoir réagir rapidement

– d’action et de défense qui limite certains risques.

Sinon vous pouvez également travailler avec une société spécialisée dans la gestion de la e-réputation sur internet. Une société de ce type pourra vous proposer différentes solutions adaptées en fonction des besoins de votre entreprise.

Choix d’une agence pour développer une application mobile

Les applications mobiles connaissent beaucoup de succès auprès des mobinautes. Si certaines ont réussi à se trouver un placé prépondérant dans le cœur de la majorité des utilisateurs, d’autres cherchent encore à trouver une place au soleil. Si vous avez une bonne idée pour créer une application, mais que vous n’avez pas les connaissances requises pour créer votre propre application, vous pouvez toujours faire appel à une agence de développement d’application mobile. Seulement, il faudra savoir comment faire le bon choix. Nous vous donnons quelques éléments de réponses.

Accorder de l’importance à l’aspect fonctionnel de l’application

Créer une application c’est bien, mais mettre au point une application qui est utile est encore meilleur. Le choix de votre future agence digitale devra prendre en considération l’expérience de l’agence dans ce domaine. Vous ne saurez jauger l’efficacité de la fonctionnalité de votre application qu’en faisant attention au feedback des utilisateurs. Donc plus l’agence de développement d’application est du genre à faire attention à ce genre de détails et plus elle sera compétente pour mettre au point la meilleure version possible de votre application.

Choisir une agence qui porte de l’attention à votre projet

Dans le monde des affaires, chacun pense à ses intérêts. Plus une agence a de clients et mieux elle se porte. Mais votre intérêt à vous réside dans le fait d’avoir une conception le plus fidèle possible à vos attentes. Au moment de choisir votre agence de développement d’application, il faudra vous assurer que cette dernière mettra le temps et l’énergie et les moyens humains qu’il faut pour concevoir votre application. Ce critère est important pour la bonne réussite de votre projet.

Une communication facile

Pour que votre application voie le jour, il est important que l’équipe qui est chargée de la conception comprenne les intentions et les attentes du client. Il est donc nécessaire d’entretenir une communication fréquente avec l’équipe de développeur avant le début des travaux pour s’assurer d’être sur la même longueur d’onde. Cette communication doit se poursuivre tout au long du processus. Vous devrez être en mesure d’avoir un suivi sur l’avancement de votre projet. Ce droit de regard est primordial.

Une agence qui partage vos objectifs de résultats

Une application mobile doit servir à quelque chose et non pas augmenter le nombre incalculable d’applications qui tombent aux oubliettes. L’agence que vous choisirez devra faire sien votre objectif de résultat. Ce qui devrait vous garantir une application réussie.

Comment créer un site d’e-commerce ?

Vous voulez vous faire connaitre, atteindre un public plus large, proposer de manière universelle vos produits ? Quoi de mieux que de créer un site internet. Si votre domaine c’est la vente, alors ce qu’il vous faut c’est un site d’e- commerce ? Pour atteindre vos objectifs de vente, il vous faudra avant tout miser le maximum dans la création de votre site e-commerce. Pour cela, il vous faut donc assimiler quelques notions clés.

S’attacher les services d’un expert pour donner corps à votre vision.

C’est la première étape sinon la plus importante, il vous faudra impérativement avoir un aperçu concret, clair à la limite limpide de ce que vous voulez réellement faire, une vision qui pourra ensuite être matérialisée par un expert en la matière, vous pourrez faire appel à un webmaster. Le rôle de ce dernier est de vous créer un espace commercial virtuel, en fonction de la rude concurrence, vous gagnerez mieux à offrir aux clients un espace alléchant et facile d’accès et surtout n’oubliez point de recenser toutes les solutions de référencement disponibles sur le marché.

Donner un nom à votre site

C’est une étape à laquelle il faudra accorder beaucoup d’importance, car le nom de votre site la plupart du temps donne beaucoup d’informations au type de produits que vous commercialisez.

Tisser de solides partenariats.

C’est une étape incontournable, il vous faut écarter toutes mauvaises surprises et pour cela, il vous faudra être à jour d’où l’urgence de vous associer à des fournisseurs réguliers capables d’anticiper la demande de votre clientèle.

Déterminer le mode de paiement et de livraison.


Prenez garde à utiliser des modes de paiements surs pour vous et vos clients afin de vous départir de toute mauvaise surprise A cela suivra, le mode de livraison du produit ; Vous devrez donner le choix au client qu’il puisse choisir le mode de livraison qui lui conviendra le mieux.

Bien gérer le stock.

C’est fondamental pour prospérer dans le domaine, il vous faudra bien évidemment être minutieux vérifier et revérifier au besoin que tous les produits en ligne sur le site soient disponibles en stock.

Comment optimiser le référencement d’un site web ?

On entend par « Référencement » l’ensemble des techniques qui permettent d’améliorer la visibilité d’un site web, autrement dit le positionnement. Ce terme quant à lui désigne le fait de mettre en bonne place les pages d’un site dans les pages de résultats pour certains mots-clés. Ce sont des actions cruciales dont dépendent le succès d’un site web et sa fréquentation par les internautes.

Le référencement du site web

Avant de parler l’optimisation du site web, il faut d’abord procéder de telle sorte à ce que les différents moteurs de recherche et en particulier Google identifient le site et viennent le parcourir régulièrement. Ainsi, référencer son site signifie dans ce cas faire en sorte que les pages du site que l’on souhaite voir remonter soient présentes dans l’index du moteur de recherche. Il suffit d’obtenir les liens depuis des sites qui sont eux-mêmes indexés par les moteurs de recherche, afin que ces derniers identifient l’existence du site à référencer. Il s’agit aussi de déclarer le site ou les pages du site à référencer directement via l’interface des principaux moteurs de recherche. Enfin, il est aussi courant de déclarer un fichier site appelé « sitemap » directement via l’interface des principaux moteurs de recherche, afin de les aider à trouver les nouvelles pages à indexer. Ensuite, il faut ajouter le site aux moteurs de recherche par le biais des formulaires en ligne permettant de soumettre un site web. Il est nécessaire de mettre en place une solution de web analytics comme Google Analytics ou AT pour se renseigner sur la provenance des visiteurs et les pages visitées, ainsi qu’un grand nombre d’autres informations utiles.

Référencement gratuit ou payant ?

Il faut savoir que le référencement n’est pas obligatoirement payant vu que les moteurs de recherche peuvent indexer gratuitement le contenu des sites, mais il n’est pas possible de les payer afin d’améliorer le positionnement du site. Cependant pour que cette méthode soit efficace, il y a de nombreuses méthodes à mettre en œuvre et elles peuvent être complexes et difficiles. Ainsi, certaines sociétés préfèrent confier leur référencement à des professionnels. Ces derniers peuvent les assister et les conseiller, de manière naturelle et progressive.

Du site à l’application Web et à l’application mobile

Il existe des sites Web, des applications Web et des applications pour téléphones intelligents, les smartphones. Il n’est pas toujours simple de faire la différence. Si on connait bien le premier et le troisième, la confusion règne souvent dans les esprits entre le site Web et l’application Web ou entre l’application Web et l’application mobile. Quelles sont leurs différences et leurs spécificités ?

Le site Internet

Un site Web (vitrine, e-commerce, blog…) est un ensemble de pages reliées entre elles, les unes aux autres qui est accessible par une url (adresse du site). Elles fonctionnent généralement en un univers clos, c’est-à-dire sous un même nom de domaine et stockées sur les serveurs d’un hébergeur dédié.

Pour y accéder, il faut être connecté à Internet.

Quelle différence entre site et application Web ?

A la différence du site et du logiciel, l’application Web est installée sur un serveur distant (celui d’un hébergeur) et est ainsi accessible par Internet. Contrairement à un logiciel ou une application mobile, il n’y a aucune installation locale pour l’utilisateur. Il y a par exemple beaucoup de Web Apps de communication avec les messageries, tchat et appels vidéo.

Les applications Web peuvent être accessibles depuis tous les supports actuels connectés à Internet : ordinateur de bureau, portable, téléphone et tablette.

Et l’application mobile ?

L’application mobile a d’autres spécificités. Dans son cas, le code est installé sur le téléphone et requiert un certain espace de stockage disponible. De plus, elle fonctionne directement sur le téléphone ; inutile de passer par un navigateur et certaines n’ont même pas besoin de connexion Internet pour fonctionner après avoir été installées.

L’accès se fait, vous l’aurez bien compris, exclusivement par le téléphone sur lequel elle est installée.

Pourquoi créer des applications mobiles en plus des sites Internet

Pour différentes raisons. Déjà parce que pas moins de 25 millions de français possèdent un smartphone. Les applications permettent donc des accès rapides et permanents. Et même si les sites s’orientent aujourd’hui vers le responsive design, ils ne sont pas tous adaptés et la navigation reste différente. L’application n’est pas une copie du site. Elle s’adapte au support qu’est le téléphone ou la tablette qui rend la navigation différente. Par ailleurs, les as du marketing l’ont bien compris. Les newsletters, les e-mailings sont boudés, alors que l’application mobile permet des notifications push qui sont ouvertes à 90 % donc un tantinet plus efficientes que leurs prédécesseurs.

 

La rédaction de contenu pour le web

Rédiger du contenu pour le web est un travail qui doit répondre à plusieurs critères, aucune improvisation n’est autorisée pour éviter de se faire pénaliser par les moteurs de recherche et avoir un mauvais référencement. Or, cela peut avoir des conséquences négatives sur le trafic et la visibilité d’un site. Comment alors faire pour bien rédiger vos contenus pour le web ?

L’objectif : atteindre facilement vos cibles

Le travail d’un rédacteur web tourne toujours autour d’une thématique particulière, qu’il s’agisse d’un site e-commerce, d’un blog, d’un site d’entreprise ou autres, il est donc important pour le rédacteur de rédiger selon l’objectif pour atteindre les cibles. Pour cela, l’usage de mots-clés pertinents est donc très important, avec un langage approprié aux profils visés. Une stratégie à partir des objectifs à atteindre est également nécessaire, et les messages à faire passer pour convaincre ou informer les internautes doivent aussi mettre en avant les valeurs des produits. Se rapprocher des lecteurs et l’introduire dans votre contenu attireront aisément leur attention.

Le contenu

Une fois que vous avez discerné et déterminé les objectifs, il faudra passer à la rédaction du contenu qui sera obligatoirement pertinente et de qualité. Il est important de veiller à ce que la lecture soit fluide et compréhensible. Pour ce faire, structurer et hiérarchiser votre contenu sont indispensables. D’ailleurs, cela aura une grande influence sur le positionnement de l’article. Il faut que le lecteur puisse trouver facilement les informations importantes à retenir dans votre contenu clair et simple mais convaincant et suffisamment informatif également.

Le référencement naturel

Un sujet très important pour toutes les entreprises qui souhaitent apparaître dès la première page sur les moteurs de recherche, respecter les consignes pour un bon référencement naturel est un devoir obligatoire des rédacteurs Web. Titres, méta-description, structure du texte et qualité du contenu seront les points-clés à respecter pour un bon positionnement. Ainsi, la visibilité sera meilleure, car n’oubliez pas que presque la moitié des internautes se fient surtout aux sites de la première page des moteurs de recherche.

Le duplicate content

Un ennemi juré des moteurs de recherche, le plagiat est sévèrement sanctionné par ces derniers, qu’il s’agisse de plagiat d’un site à un autre ou sur un même site. Ainsi, il sera radical de rédiger des contenus uniques et originaux.

 

L’e-reputation

L’e-reputation, c’est quoi ?

La réputation est la façon dont une personne, une entreprise, une marque, un produit, un service est connu. La réputation c’est donc cette image qui est véhiculée et, nous le savons, elle peut être bonne ou mauvaise.

Jusqu’à l’ère d’Internet, la réputation d’ordre publique était véhiculée par les media (la télévision, la presse, les radios), aujourd’hui le champs d’action s’est très largement étendu puisque cette image va se forger au travers d’Internet. D’où cette appellation d’e-reputation. Et elle n’est pas rien !

Pourquoi l’e-reputation est-elle si importante ?

Elle peut être positive ou négative, ainsi faire gagner ou perdre en confiance et alors en parts de marché. Et le terrain de jeu pour la construire ou la détruire est grand. Imaginez-donc, l’e-reputation est générée par plusieurs millions d’acteurs potentiels. Un périmètre large mais aussi un accès constant et rapide puisqu’il suffit de quelques clics pour que les Internautes, directement ou indirectement, fassent monter ou baisser le baromètre.

L’e-reputation se fonde sur quoi et comment ?

Cette fameuse e-reputation est générée et renvoyée via tous les contenus accessibles sur la toile. Et n’allez pas imaginer qu’elle est cantonnée aux sites spécialisée d’évaluation et de soumissions d’avis (comme Trip Advisor). Même s’ils y contribuent fortement, surtout dans les domaines de l’hôtellerie ou de la restauration, d’autres portes sont ouvertes. Les forums, les blogs et les réseaux sociaux évidemment. Ces lieux sont un peu comme les terrasses de café des places de villages ; les gens se réunissent et discutent d’un sujet qui les intéressent communément. Ils partagent des avis, ils commentent, ils analysent, ils décortiquent, ils critiquent. Ces lieux virtuels incarnent ces terrasses de la même façon. Et leur influence est puissante et omniprésente.

Peut-on maîtriser son e-reputation ?

Non seulement on le peut, mais on le doit pour ne pas subir quelques dérapages et voir son e-reputation salie ou même ruinée. Il faut savoir être présent, distiller des informations pour véhiculer son image, rester en veille, être à l’écoute, avoir une stratégie en cas d’attaque pour y répondre ou transformer un point négatif en opportunité, il faut être visible, créer du contenu de qualité qui devra être diffusé de façon pertinente, mesurer les retours.

Ce n’est donc pas pour rien que des agences proposent aujourd’hui leurs services pour favoriser visibilité et e-reputation, et dans certains cas la nettoyer même.

Téléphonie : les tendances derniers cris

L’année 2016 était riche en nouveautés, en innovations pour le high-tech et surtout en découverte. Smartphones, ordinateurs, montres connectées ou encore drone, tous les gadgets ont connu des coups novateurs et ont concouru pour occuper la place de la pointe de la technologie. 2017 est là et nous réserve des bonnes surprises surtout avec l’évènement du CES. L’arrivée de nouveaux produits sur le marché du high-tech est déjà confirmée pour certaines marques. Côté téléphonie mobile, les fabricants se disputent déjà la plus grosse part. Faisons un peu le tour de ces produits à venir.

Le Surface Phone de Microsoft

L’innovation pour cette année 2017 va être tout d’abord marquée par le terminal 3 en 1 de Microsoft, le Surface Phone. C’est un smartphone qui serait transformable en PC ou en tablette. En préparation cette année, aucune rumeur ne court encore sur les informations concernant ce nouveau produit donc, les mois à venir nous le diront.

L’iPhone 8 d’Apple

Tous les ans, l’iPhone fait partie des produits high-tech les plus attendus. Après l’iPhone 7 qui s’est vu supprimer son port jack, l’iPhone 8 ou plutôt un iPhone 7S est déjà très attendu sur le marché. Pour les 10 ans du premier iPhone, on s’attend à ce que le géant américain sorte son grand jeu. La sortie du prochain Cupertino est prévue en septembre.

Le Samsung Galaxy S8

Chez Samsung, le prochain Galaxy S fait déjà l’objet de toutes les attentes. On se demande quelles innovations cette marque sud-coréenne va apporter à son prochain produit après l’incontestable succès du Samsung Galaxy S7 et le S7 Edge. Les informations plus probantes sur ces détails seront révélées lors du Mobile World Congress alors qui vivra verra ! Toutefois, on entend déjà parler d’une suppression de bouton d’accueil, d’un écran 4K et d’une assistance vocale plus performante encore pour ce Samsung S8.

Le Huawei P10

Huawei est une marque qui a excellé l’année dernière. Elle a révolutionné le marché des smartphones en ayant proposé des produits hautement qualifiés, mais à prix très concurrentiel. Le P9 de Huawei a connu un franc succès et le P10 fera certainement partie des best-sellers 2017.  On en saura plus avril prochain.

Designer graphique, infographiste: quelle différence ?

Dans le domaine du design graphisme, deux métiers tendent à se confondre. Il s’agit du designer graphique et de l’infographiste. Bien que chacun d’eux intervienne dans le domaine du graphisme, leur formation et leur spécialité sont différentes. Dans la suite de cet article, vous allez justement découvrir la différence entre un designer graphique et un infographiste.